Logo ifraf

Partenaires

ENS
P6
P13
P11
IO
Observatoire
CNRS


Rechercher

Sur ce site

Visiteurs connectés : 2


Accueil du site > Thèses et habilitations > Transparence induite électromagnétiquement et mémoire quantique dans une vapeur de césium

Transparence induite électromagnétiquement et mémoire quantique dans une vapeur de césium

Mercredi 30 septembre 2009 à 14h00, amphithéâtre Bernard Grossetête du LPNHE, campus Jussieu, RDC tour 43

Soutenance de thèse de Jérémie Ortalo

Résumé

Cette thèse est consacrée à la réalisation expérimentale d’une mémoire quantique par transparence induite électromagnétiquement (EIT) dans une vapeur de césium ainsi que d’une source de vide comprimé à 852 nm.

Une interface lumière-matière reposant sur le phénomène d’EIT a été démontrée et ses performances ont été étudiées par stockage et restitution d’états cohérents. La cohérence du processus de mémoire a été mise en évidence, ainsi que les performances en termes de fidélité et à l’aide du diagramme T-V.

Une étude à la fois expérimentale et théorique du phénomène d’EIT sur la raie D2 d’une vapeur de césium a permis de préciser l’effet conjugué de la structure hyperfine et de l’élargissement Doppler sur les transparences obtenues.

Afin d’étudier la mémoire avec un état non classique du champ, une source de vide comprimé à 852 nm a été développée et les caractéristiques de l’état de sortie ont été analysées par tomographie quantique. La source utilisée est un oscillateur paramétrique optique fonctionnant sous le seuil.


Cette thèse s’est déroulée au sein de l’équipe d’optique quantique du LKB sous la direction d’Elisabeth Giacobino


Dans la même rubrique :