Logo ifraf

Partenaires

ENS
P6
P13
P11
IO
Observatoire
CNRS


Rechercher

Sur ce site

Visiteurs connectés : 11


Accueil du site > Thèses et habilitations > Condensation de Bose-Einstein du chrome et étude de collisions inélastiques dues aux interactions dipolaires

Condensation de Bose-Einstein du chrome et étude de collisions inélastiques dues aux interactions dipolaires

Soutenance de thèse de Quentin Beaufilst (LPL)

Jeudi 29 octobre 2009, 14h, Amphi D de l’Université Paris 13, campus de Villetaneuse.

Résumé

A cause de son fort moment magnétique dans l’état fondamental, le chrome est un bon candidat pour l’étude des interactions dipolaires dans un gaz dégénéré. Nous avons mis en place un dispositif expérimental afin de piéger et de refroidir des atomes de 52Cr jusqu’à la condensation de Bose-Einstein. Le refroidissement évaporatif a lieu dans un piège optique, dont le chargement à partir du piège magnéto-optique est réalisé grâce à une méthode originale d’accumulation en continu d’atomes dans des états métastables. Nous produisons un condensat contenant typiquement 15 000 atomes en 15 s au total.

Nous avons étudié la possibilité d’amener les sous-états Zeeman du chrome condensé à dégénérescence dans un champ magnétique statique non nul, en utilisant un champ magnétique radiofréquence (rf ). Cela nous a conduit à mettre en évidence un processus de relaxation dipolaire assistée par la rf.

Nous avons également étudié une résonance de Feshbach induite par l’interaction dipolaire, qui a la particularité d’impliquer un canal de collisions en onde d. Nous avons analysé cette résonance en présence de champs rf, et réinterprété l’association rf de molécules comme une simple résonance de Feshbach entre états habillés.

Enfin, nous avons mis en place un réseau optique dans la perspective d’étudier l’effet des interactions dipôle-dipôle en dimension réduite.

Dans la même rubrique :