Logo ifraf


Claude Cohen Tannoudji

Prix Nobel en 1997 pour le ralentissement et le piégeage des atomes par la lumière laser.

Ses travaux sont à la source des recherches actuelles de l'IFRAF.



Partenaires

ENS
P6
P13
P11
IO
Observatoire
CNRS

Rechercher

Sur ce site

Visiteurs connectés : 368


Accueil du site > Présentation

Présentation

Les origines

L’IFRAF est né de la volonté d’un certain nombre d’équipes de recherche franciliennes travaillant dans le domaine des « atomes froids » de se constituer un réseau de recherche. L’idée de l’IFRAF a été proposée initialement par Claude Cohen Tannoudji (prix Nobel de physique en 1997 et professeur honoraire au Collège de France). Le projet de l’IFRAF a été élaboré par Michèle Leduc (du LKB à l’ENS). Il a été présenté au Conseil Scientifique de la Région Ile de France (le CCRESPI) en 2004 et à celui de la Ville de Paris en 2005. Les deux conseils ont donné un avis favorable à la création de l’IFRAF. Le Conseil Régional de l’Ile de France a voté le soutien à la création de l’IFRAF en juin 2005 et une convention a été passée en juillet 2005 entre le Conseil Régional et l’Ecole Normale Supérieure, établissement support du contrat. Après la signature d’une convention de GIS entre les établissements partenaires en septembre 2005, l’IFRAF a été déclaré ouvert au 1er octobre 2005. Il est créé pour 4 ans.

Statuts du GIS IFRAF2

Convention constitutive du Groupement d’Intérêt Scientifique- « Institut Français de Recherche sur les Atomes Froids »

Lire la suite

Nouvelle aventure pour l’IFRAF

En réponse à l’appel de la Région Ile-de-France pour la labellisation de nouveaux Domaines d’Intérêt Majeur (DIM) pour les 4 prochaines années (2012-2015) l’IFRAF s’est allié au DIM C’Nano pour proposer un projet commun intitulé « Des atomes froids aux Nanosciences ».

Lire la suite

Les objectifs

La création de l’IFRAF a d’abord des objectifs stratégiques : conforter un domaine de recherche de pointe très compétitif et permettre aux chercheurs français de tenir un rang au premier plan de la recherche internationale. La visibilité de l’IFRAF doit lui permettre de tisser des liens de coopération avec les centres d’excellence de même niveau qui se constituent un peu partout à l’étranger. La création de l’IFRAF est aussi destinée à mutualiser des ressources entre les partenaires et à développer des (...)

Lire la suite